Il est très difficile ou presque impossible d’accéder aux données chiffrées d’un IPHONE, même si c’est pour de bonnes raisons, comme l’a démontré l’affaire opposant le FBI à Apple un peu plus tôt cette année. Et puisqu’il est impossible légalement parlant de forcer un suspect à déverrouiller son IPHONE en lui faisant poser son doigt sur le capteur d’empreinte digitale, la police anglaise a imaginé une façon originale d’accéder au contenu chiffré de l’IPHONE d’un suspect. Pendant que cet IPHONE est en cours d’utilisation par le suspect et donc déverrouillé, la police le lui prend des mains par surprise. Plus précisément, il s’agit d’organiser une filature d’un suspect et de l’arrêter précisément au moment où l’IPHONE est déverrouillé, par exemple, au cours d’une conversation téléphonique. Un agent de police a pour mission de maintenir l’IPHONE actif en interagissant avec l’interface afin d’éviter que celui-ci ne se verrouille automatiquement jusqu’à ce qu’il ait été connecté à un ordinateur pour récupérer les données non chiffrées. Cette nouvelle tactique a été utilisée avec succès au moins une fois par la police anglaise. De plus, celle-ci a le mérite d’être beaucoup moins coûteuse que la solution du FBI, qui avait payé plus d’un million de dollars à une société tierce pour utiliser une faille (maintenant corrigée par Apple) permettant de débloquer l’IPHONE 5c du tueur de San Bernardino. Source Suivez l’actualité iPhon.fr Suivez nous sur Twitter Devenez fan sur Facebook Abonnez vous au fil RSS Vous aimez ? Partagez !

Source: IPhon

Comments are closed.