Trump a raconté récemment au journal The New York Times avoir eu Tim Cook au téléphone très rapidement après son élection an tant que futur président des États-Unis. Il a notamment précisé que Cook ne semblait pas vraiment contre l’idée d’une fabrication américaine des IPHONE, à condition d’une importante diminution des taxes et un adoucissement des règles financières qui encadre la société. La négociation est louable de la part du C.E.O d’Apple, toujours est-il que les spécialistes s’accordent à dire qu’un IPHONE produit aux US et vendu au même prix qu’actuellement est une utopie : Trump idéalise l’idée d’une production totalement américaine des produits Apple, alors que la firme de Cupertino a déjà tenté l’expérience en assemblant ses Mac Pro sur le sol états-unien. Mais l’IPHONE se place à une tout autre échelle. Sa production aux U.S. aurait forcément de multiples conséquences, dont une augmentation considérable de son prix de vente, entre autres. Premièrement, l’IPHONE 7 assemblé en Chine coûte environ 224,80 euros de production à l’unité. Cela comprend environ 5 dollars de main-d’oeuvre par téléphone. Il serait évidemment impossible de retrouver un tel coût de main-d’oeuvre aux USA. Ensuite, Apple profite, dans les pays de ses sous-traitants, de conditions du marché du travail particulièrement souples. Par exemple, dans les périodes de rush de production, il est possible pour les fournisseurs d’embaucher de nombreux employés en plus, et ce de manière très rapide. Pour suivre la cadence de production de l’IPHONE 6s par exemple, ce sont 100 000 travailleurs qui ont été engagés en Chine pour Apple. Enfin, comme Tim Cook l’avait déjà précisé, après s’être renseigné sur la possibilité d’une fabrication américaine des IPHONE, la Chine dispose d’une main-d’oeuvre aussi bien quantitative que qualitative et qualifiée. De plus, de nombreuses installations sont en place depuis des dizaines d’années, qui ont fait leurs preuves. Les US ne peuvent fournir le même nombre de travailleurs, tandis qu’il leur faudrait des années pour rattraper leur retard en matière d’équipements. Avec un retour aux bercails, l’IPHONE coûterait donc forcément beaucoup plus cher à produire. Trump le sait et propose en contrepartie une baisse de 35 à 10 % de la taxation sur les bénéfices réalisés à l’étranger et ramenés aux USA. Et enfin, pour assoir sa position, il veut taxer de 45 % tous les produits fabriqués à l’étranger et importés en Amérique. La Chine a déjà prévenu des conséquences d’un tel changement de règles de taxation. Toujours est-il que Trump pourra mettre tout cela en place s’il le souhaite, mais Apple n’y gagnerait sûrement pas à vendre des IPHONE made in US. Source Suivez l’actualité iPhon.fr Suivez nous sur Twitter Devenez fan sur Facebook Abonnez vous au fil RSS Vous aimez ? Partagez !

Source: IPhon

Comments are closed.