Il y a quelques années, l’IPHONE était une des cibles préférées des voleurs pour son prix élevé à la revente sous le manteau. Mais depuis 2013 et l’introduction du verrouillage d’action dans iOS 7, Apple a rendu la tâche bien plus difficile pour les voleurs. En effet, il est nécessaire d’avoir les identifiants iCloud du propriétaire de l’IPHONE pour débloquer ce dernier et le rendre utilisable par n’importe qui. Et bien, les voleurs d’IPHONE font maintenant des tentatives de phishing pour tenter de récupérer ces identifiants. Généralement, quand un propriétaire d’IPHONE perd son smartphone, il va se connecter sur "Localiser mon IPHONE" en passant par l’app iOS ou sur le site d’Apple iCloud.com pour le localiser, mais aussi le mettre en mode perdu pour le verrouiller et suivre sa position. Toutefois, pour empêcher la géolocalisation, les voleurs éteignent l’IPHONE et retirent la carte SIM, donc il est assez rare de retrouver un IPHONE volé. Il y a maintenant un nouveau type de hack iCloud pour tenter de récupérer les identifiants iCloud d’un IPHONE volé, à savoir l’envoi d’un faux mail et SMS signalant que la position de l’IPHONE volé a été découverte. Il suffit alors de se connecter avec ses identifiants iCloud sur une page web pour la découvrir. Cette page web bidon reproduit très bien l’aspect d’une page officielle d’Apple et permet aux voleurs de récupérer les identifiants iCloud qui sont ensuite utilisés pour débloquer l’IPHONE. Plusieurs signes évidents trahissent une tentative de phishing, par exemple un autre nom de domaine que apple.com ou iCloud.com devrait mettre la puce à l’oreille, ou encore, dans le cadre d’un mail reçu avec un lien, bien vérifier si l’origine du mail se termine par @apple.com ou non. Vous voilà maintenant prévenu dans le cadre d’un vol d’IPHONE, il vaut mieux vérifier à deux fois l’origine d’un message de localisation et l’authenticité des pages web. Source Suivez l’actualité iPhon.fr Suivez nous sur Twitter Devenez fan sur Facebook Abonnez vous au fil RSS Vous aimez ? Partagez !

Source: IPhon

Comments are closed.